Bibliographie Critique Sélective

Renaissance_bulletParutions récentes

Renaissance_bulletBiographies, documents iconographiques

Renaissance_bulletAnthologies et varia

Renaissance_bulletSur Alcools

Renaissance_bulletApollinaire de 1914 à 1918

Renaissance_bulletSur Calligrammes et les calligrammes

Renaissance_bulletÉtudes

Renaissance_bulletOuvrages collectifs



Bibliographiebouton_retourbouton_accueilAccueil   bouton_prochainSommaire de la revue Que Vlo Ve?

Baroque_rule

Parutions récentes


On annonce la publication des livres:



Une muse d Apollinaire a Stavelot couverture

Metallic_bullet  Daemers, Fanchon. Une muse d'Apollinaire à Stavelot Maria Dubois et ses sœurs en cartes postales. Association Internationale des Amis de Guillaume Apollinaire, 2013. ISBN-13: 978-2-9601458-0-9

Grâce à l’enquête exemplaire de Fanchon Daemers, il est enfin possible d’identifier à coup sûr le beau visage de Mareye Dubois, la première des femmes aimées par Apollinaire qui ait marqué son œuvre.
Durant l’été 1902, trois ans après le séjour du poète à Stavelot, Mareye (Maria) et ses sœurs Irma et Jeanne ont posé pour des cartes postales représentant des paysannes ardennaises. Le minutieux travail de recherche de Fanchon Daemers a permis de rassembler les dix-sept cartes qui les représentent, de les dater et d’en décrire les variantes, d’identifier et de documenter les éditeurs. L’ouvrage, richement illustré, se complète par des informations relatives à la destinée de la famille Dubois au 20e siècle, aux éditeurs locaux et aux lieux représentés sur les photographies.
Les cartes postales représentant les sœurs Dubois ont fait l’objet d’une exposition au Musée Guillaume Apollinaire (Abbaye de Stavelot) de juillet 2013 à janvier 2014. Le présent ouvrage, publié par l’Association Internationale des Amis de Guillaume Apollinaire, en constitue le catalogue.

Fanchon DAEMERS est chanteuse, auteur et musicienne. Son disque Chant des Abîmes, enregistré dans les grottes de Comblain-au-Pont, fut préfacé par Roland Topor (1997). Elle est aussi actrice et s’est formée au Centre de Travail J. Grotowski, à Pontedera, de 1987 à 1989. Fanchon a créé plusieurs spectacles et récitals autour d’Apollinaire, dont La Chanson du Mal-Aimé (2009) et Apollinaire Marcheur (2011). C’est dans le cadre de ce dernier spectacle, donné dans les bois de Stavelot, que cette chercheuse passionnée a commencé à rassembler les documents et témoignages précieux qui font aujourd’hui l’objet de cette publication.

Pour commander l'ouvrage, s'adresser auprès de :
aiaga.secretariat@gmail.com
ou par téléphone : 00 32 (0) 479 329 600
Prix 12 € + frais d'envoi.
ISBN : 978-2-9601458-0-9
Envoi non recommandé :
Belgique : 3,40 € (pour 1 ou 2 exemplaires)
Europe : 7,72 € (pour 1 ou 2 exemplaires)

Cette publication a reçu le soutien du Service-Culture de la Province de Liège.



Purnelle Alcools couverture

Metallic_bullet  Apollinaire, Guillaume. Alcools. collection Garnier-Flammarion, édition, présentation et dossier par Gérald Purnelle, président de l'Association Internationale des Amis de Guillaume Apollinaire, 2013. ISBN-10: 2081282615 ISBN-13: 978-2081282612.

En 1913, Apollinaire publie Alcools, son premier recueil, qui rassemble quinze ans de poésie. S'il est alors influencé par un symbolisme sur le déclin, il s'en démarque par d'audacieuses innovations : la ponctuation disparaît et des inventions récentes, comme l'avion ou l'automobile, font leur entrée en poésie. Mais Alcools est aussi une oeuvre contrastée, où la tour Eiffel et le pont Mirabeau côtoient des champs de colchiques et des forêts légendaires, où l'agitation du progrès se mêle aux motifs consacrés de l'amour perdu et du temps qui passe. Tantôt clairs comme le son des cloches rhénanes, tantôt sombres comme les geôles de la prison de la Santé, ces poèmes ouvrent la voie à un nouveau lyrisme. Partagés entre tradition et modernité, ils reflètent la créativité bouillonnante d'une époque sur le point de basculer dans le chaos de la Grande Guerre.



Purnelle Calligrammes courverture

Metallic_bullet  Apollinaire, Guillaume. Calligrammes. collection Garnier-Flammarion, édition, présentation et dossier par Gérald Purnelle, président de l'Association Internationale des Amis de Guillaume Apollinaire, 2013. ISBN-10: 2081282623 ISBN-13: 978-2081282629.

Sept mois avant sa mort, Apollinaire publie des poèmes "de la paix et de la guerre" écrits de 1913 à 1916, sous le titre Calligrammes. Ce néologisme, qu'il forge à partir des mots "calligraphie" et "idéogramme", annonce un mode d'expression original : le poème-dessin, qui allie jeu du langage et jeu des formes. Les mots dessinent çà et là un cigare, une montre, une colombe, et traversent la page sous forme de gouttes de pluie ou de trains partant pour les champs de bataille de la Première Guerre mondiale... Car Apollinaire a en partie composé ses Calligrammes au front, pour ses correspondantes aimées, Lou et Madeleine. S'il a pu se nourrir du spectacle de la guerre, c'était pour mieux la transfigurer. Et c'est aussi pour continuer de croire en l'avenir qu'il a osé, sous le fracas des bombes, cette étonnante synthèse de plusieurs arts.



Metallic_bullet  WOLKOWSKI, Z.W. Guillaume Apollinaire The spirit and the letter: A chirographic and semiotic study. CreateSpace Independent Publishing Platform, July 29, 2013. ISBN-13: 978-1491231210

The Calligrammes Colloquium held at the University of Nice, France in October 2012 was the motivation of this graphic study, which celebrates the centennial of the publication of Apollinaire's Alcools. In preparation is a graphic opus of one quote in all twenty-four official languages of the European Union.



CAMPA Apollinaire couverture

Metallic_bullet  CAMPA, Laurence. Guillaume Apollinaire. Gallimard, 2013. ISBN: 978-2-07-077504-0  30 Euros

Pour en savoir plus: Résumé



Apollinaire illustre Madeleine Ravary couverture

Metallic_bullet  RAVARY, Madeleine. Apollinaire illustré. Editions Calliopées, 2012. ISBN 978-2-916608-39-6  32 Euros

Pour commander:
Editions Calliopées
editions@calliopees.fr

Pour en savoir plus: Apollinaire illustré



Metallic_bullet  Apollinaire en archipel, textes réunis par Laurence Campa, Revue des sciences humaines, no 307, juillet-septembre 2012. 224 pp. ISBN : 9 782913 761544

      Table des matières

Laurence Campa, Dialogues et regards croisés
Entretien avec Frédéric Worms, Entre deux mondes : Apollinaire et Bergson
Pascal Rousseau, « L’Art pur », Guillaume Apollinaire et l’orphisme
Peter Read, Apollinaire et le docteur Vinchon : poésie, psychanalyse et les débuts du surréalisme
Entretien avec Daniel Bougnoux, Apollinaire – Aragon : propos sur une filiation
Alexander Dickow, Une élégie pas comme les autres : « Le Pont Mirabeau »
Hervé Vieillard-Baron, Apollinaire, poète-géographe ?
Annette Becker, La Grande Guerre de Guillaume Apollinaire. De la littérature à l’histoire
Hervé Lacombe, Les Mamelles de Tirésias de Francis Poulenc
Stéphane Hirschi, Apollinaire en chanteurs
Ikuko Morita, Apollinaire en musique. Discographie sélective

Vente au numéro : France 25E ; étranger 27E

Abonnement et vente au numéro :
Revue des Sciences Humaines
Université Charles-de-Gaulle – Lille 3
D.U.L.J.V.A.
B.P. 60149. 59653 Villeneuve d’Ascq Cedex
France
chantal.legrand@univ-lille3.fr



Apollinaire Poet of War and Peace cover small

Metallic_bullet  PELTIER, Jacqueline. Apollinaire: Poet of War and Peace. London: Cecil Woolf Publishers, 2012. ISBN 978-1-907286-10-0

Pour commander:
Cecil Woolf Publishers
1 Mornington Place
London NW1 7RP
cecilwoolf@gmail.com

Résumé
Début novembre 1918, un homme à l’article de la mort voit toute sa vie se dérouler dans son esprit fiévreux. Son enfance à Rome, les années difficiles dans la pauvreté, les femmes qu’il a aimées, la vie artistique mouvementée à Paris avant-guerre, son amitié étroite avec Picasso, Derain, Max Jacob et d’autres peintres qui allaient marquer le 20ème siècle. Il se rappelle le jour de la déclaration de guerre et son intention de s’engager, alors qu’en tant qu’étranger rien ne l’y obligeait, il se souvient de chacun de ses camarades au front, d’abord dans l’artillerie, puis dans l’infanterie. Il se rappelle sa joie en apprenant en mars 1916 qu’il était désormais un citoyen français, à peine trois jours avant sa grave blessure à la tête par un éclat d’obus. Il se souvient de son dur combat désespéré à Paris pour recouvrer la santé, de son mariage avec Jacqueline ‘la jolie rousse’. Durant trois nuits d’angoisse et d’insomnie, surgissent toute la poésie obsédant son esprit et tous les poèmes qu’il compte écrire, qui attendent sa plume. Car cet homme de 38 ans en train de mourir au 202 boulevard St Germain est le plus grand poète français que le nouveau siècle connaîtra: Guillaume Apollinaire.
Jacqueline Peltier

Compte rendu
Apollinaire : Poet of War and Peace par Jacqueline Peltier est un livre d'une trentaine de pages qui, s'il n'apporte rien de nouveau à la critique apollinarienne, se singularise par son originalité et son style clair et direct. Il est particulièrement à recommander aux étudiants qui découvrent l'œuvre d'Apollinaire pour la première fois. Jacqueline Peltier imagine un Apollinaire moribond qui, agonisant dans son appartement au 202 boulevard Saint Germain du 7 au 9 novembre 1918, revoit les amis et les événements qui ont marqué sa vie. L'auteur évoque brièvement les moments importants des jeunes années du poète, mais le livre se concentre sur les souvenirs du front pendant la guerre de 1914-1918 et sur son retour à Paris après avoir été blessé à la tête par un éclat d'obus. Elle cite des extraits de ses poèmes les plus connus, " Zone ", " La petite Auto ", " Merveille de la guerre ", " Les Collines ", "La jolie Rousse " ou encore " Le Palais du tonnerre " en traduction anglaise suivie du texte français et souligne la place unique de l'écrivain dans l'histoire de la littérature et de la critique d'art. Le livre est complété par un résumé de l'évolution de la poésie française à la fin du dix-neuvième siècle et par une bibliographie succincte. Apollinaire : Poet of War and Peace est une bonne introduction à l'œuvre et à la vie du poète à l'intention des lecteurs anglophones qui connaissent peu ou mal le français. Le livre de Jacqueline Peltier, par son style enlevé et son originalité -le lecteur se trouve dans l'esprit même d'Apollinaire -, ne peut qu'éveiller l'intérêt des étudiants pour ce poète encore trop méconnu dans les pays de langue anglaise.
Catherine Moore



Metallic_bullet  Que faire ? Roman-feuilleton du Matin. Guillaume Apollinaire, Henry Desnar et Eugène Gaillet

Édition critique préparée par Mélodie Simard-Houde
publiée sur Médias19, [en ligne]   http://www.medias19.org/index.php?id=5089


Œuvre écrite à six mains, Que faire ? parut pour la première fois en feuilleton dans le quotidien Le Matin, du 19 février au 24 avril 1900, sous le nom d’H. Desnar, pseudonyme de l’avocat Henry Esnard. Depuis, le roman, pour lequel Eugène Gaillet et Guillaume Apollinaire ont servi de nègres, n’a encore jamais été publié en entier.

Cette édition critique éclaire les liens entre Que faire ? et la culture médiatique de la fin du XIXe siècle, en mettant de l’avant le travail fictionnel effectué à partir de la trame donnée par deux grandes affaires criminelles qui marquèrent l’année 1887, en France : les procès des assassins Pranzini et Prado.

Que faire ? occupe une position charnière entre le roman de mœurs journalistiques de la fin du XIXe siècle et le roman d’enquête des années 1900-1910 (Maurice Leblanc, Gaston Leroux). Roman-feuilleton éclectique, à mi-chemin entre la culture judiciaire et l’imaginaire du roman populaire, on y trouvera en outre l’influence du roman d’anticipation anglais et français, de même que les traces d’œuvres à venir de G. Apollinaire, et notamment du recueil de contes L’Hérésiarque et Cie. Le futur poète d’Alcools était un jeune homme de lettres recherchant du travail, à Paris, lorsqu’il fut recruté par Esnard, qu’il avait connu quelques années plus tôt à Monaco. En outre, la rencontre avec le journaliste E. Gaillet est à l’origine de la collaboration du jeune Apollinaire au Tabarin, journal satirique.

La plate-forme medias19.org, consacrée à l'étude de la culture médiatique au XIXe siècle, est une plate-forme scientifique financée par l'ANR en France et le FQRSC au Québec et codirigée par Guillaume Pinson (Université Laval, Québec) et Marie-Eve Thérenty (RIRRA 21, Université Montpellier III).

Source: Mélodie Simard-Houde (Université Laval/Université Montpellier III)   melodie.s-houde.1@ulaval.ca



Apollinaire et les rires 1900 couverture.gif

Metallic_bullet  Apollinaire et les rires 1900. Édition établie par Claude Debon. Calliopées, 2011. ISBN: 978-2-916608-16-7
Sommaire Apollinaire et les rires 1900



Casanova e altre opere per il teatro couverture

Metallic_bullet  APOLLINAIRE, Guillaume. Casanova e altre opere per il teatro. Trad. Francesco Cornacchia. Préface de Catherine Moore. Bari: Edizioni B.A. Graphis, 2011. ISBN: 978-88-7581-146-4
Sommaire Casanova e altre opere per il teatro



BURGOS Enchanteur pourrissant couverture

Metallic_bullet  BURGOS, Jean. Apollinaire et L'Enchanteur pourrissant: Genèse d'une poétique. Calliopées, 2009. ISBN: 978-2-916608-17-4

C'est en 1972 que parut une édition critique complète de L'Enchanteur pourrissant. Jean Burgos y faisait une étude incontournable de la première œuvre publiée par Guillaume Apollinaire en 1909. Quarante ans plus tard, le sujet est à nouveau d'actualité alors que de nouveaux documents découverts ces dernières années viennent confirmer le rôle fondateur de cet ouvrage en perpétuel chantier. Dans Apollinaire et L'Enchanteur pourrissant, Jean Burgos se penche à nouveau sur cette œuvre encore mal connue où commence à s'élaborer la poétique apollinarienne. Plusieurs événements sont à l'origine de cette nouvelle étude : la Bibliothèque nationale de France a acquis récemment un premier manuscrit de L'Enchanteur. Il s'ajoute au Cahier de Stavelot et à l'Agenda russe entrés à la Bibliothèque nationale dans les années quatre-vingt-dix, et à un manuscrit déposé à la Bibliothèque historique de la ville de Paris. Si ce dernier s'avère décevant pour le chercheur, il n'en va pas de même pour l'Agenda russe, véritable creuset des sources et des références utilisées par le poète dans son élaboration de L'Enchanteur. Apollinaire et L'Enchanteur pourrissant offre en exclusivité au lecteur la reproduction du premier manuscrit dans son entièreté ainsi que des bois gravés d'André Derain. En outre, Jean Burgos s'y livre à une analyse minutieuse de ce document et des autres manuscrits retrouvés récemment, mais l'ambition de cette étude dépasse ce cadre strict puisque le critique y décortique la relation entre la poétique apollinarienne et L'Enchanteur. Il ne fait aucun doute que c'est dans cette œuvre matrice que l'on peut trouver les clés de la création apollinarienne, c'est là que l'auteur a cherché son identité et découvert ses pouvoirs d'enchanteur et de poète. Jean Burgos suit toutes les étapes de ce cheminement à partir du premier manuscrit, en passant pas Le Festin d'Esope, journal où le poète fit paraître L'Enchanteur par fragments, pour finir sur un parallèle, a priori étonnant, avec Couleur du temps. Cette pièce « désenchantée » de 1918 fait écho à l'œuvre de jeunesse qu'elle reflète en miroir, en sens inverse. Dans la conclusion de son étude, Jean Burgos nous invite à « une nouvelle lecture de L'Enchanteur ». Livre clair et fascinant aux superbes illustrations, Apollinaire et L'Enchanteur pourrissant donne envie au lecteur de découvrir ou de redécouvrir ce texte clé pour comprendre la genèse de la poétique apollinarienne.

Catherine Moore



CAMPA La poesie perpetuelle COUVERTURE

Metallic_bullet  CAMPA, Laurence. Apollinaire: La poésie perpétuelle. Découvertes Gallimard, 2009. ISBN: 978-2-07-034906-7

De l'enfance méditerranéenne au cataclysme de la Grande Guerre, en passant par le Paris effervescent et cosmopolite des années 1910, la vie de Guillaume Apollinaire fut tout entière vouée à la création. Poète, mais aussi conteur, dramaturge, journaliste, critique d'art, directeur de revues, il se trouva au centre des polémiques et des expériences littéraires et artistiques de son temps. Héraut de la modernité poétique, proche d'Alfred Jarry, de Mac Jacob, d'André Salmon et de Blaise Cendrars, il fut aussi l'ami des peintres, Picasso, Braque, Derain, Delaunay, Chagall, Marie Laurencin, dont il défendit les œuvres avec audace. Le poète de "Zone" et du "Pont Mirabeau", l'auteur des Onze Mille Verges, l'étonnant conteur de l'Enchanteur pourrissant et de L'Hérésiarque et Cie, l'inventeur visionnaire des calligrammes revendiqua toujours la liberté totale du créateur, Laurence Campa restitue avec enthousiasme et sensibilité le parcours hors normes de cet "homme-époque" qui avait pour devise "j'émerveille".



DEBON couverture

Metallic_bullet  DEBON, Claude et READ, Peter. Les Dessins de Guillaume Apollinaire. Buchet-Chastel, Les Cahiers dessinés, 2008.

Les Dessins de Guillaume Apollinaire



DEBON couverture

Metallic_bullet  DEBON, Claude. Calligrammes dans tous ses états. Calliopées, 2008.

Compte rendu de «Calligrammes» dans tous ses états

Le livre «Calligrammes» dans tous ses états de Claude Debon séduit, d'abord, d'un point de vue esthétique. La couverture, la mise en page, la police de caractère, les nombreuses illustrations, tout contribue à mettre en valeur le contenu de cet ouvrage de référence très complet, indispensable à la bibliothèque des amoureux d'Apollinaire.

Dans la première partie qui sert d'introduction, Claude Debon remonte aux origines des «poèmes figurés» dont la tradition trouve ses sources dans l'Antiquité ; elle souligne l'intérêt qu'Apollinaire portait à la relation entre la lettre et le dessin telle qu'elle existe dans les idéogrammes chinois. Ensuite, elle relate la genèse des Calligrammes. A l'époque d'Apollinaire, l'idée est déjà dans l'air alors qu'on assiste à un décloisonnement des arts, en particulier entre la poésie et la peinture, et au «mythe renouvelé d'un art universel» (15). Claude Debon nous rappelle que l'histoire de la publication des Calligrammes fut parsemée d'obstacles en cette période de guerre. Ainsi, le poète eut les plus grandes difficultés à rassembler ces «poèmes de la paix et de la guerre» disséminés parmi plusieurs correspondants. Si sa fiancée Madeleine garda et, souvent, recopia les poèmes qu'elle avait reçus, il n'en fut pas de même pour Lou qui, avec cruauté, refusa de renvoyer les écrits que son amant lui avait adressés.

Au moment de sa publication en 1918, le recueil fut accueilli assez froidement par une critique plutôt mitigée. Certains, perplexes, commentèrent cette œuvre atypique avec incompréhension, rares sont ceux qui relevèrent son aspect novateur Il semble qu'aujourd'hui encore, on continue à le comparer défavorablement à Alcools. Claude Debon réhabilite Calligrammes mettant en valeur l'originalité profonde de ce recueil qui ne s'oppose pas à Alcools, mais plutôt le complète et qui occupe une place privilégiée dans l'œuvre apollinarienne. En effet, «Calligrammes réalise l'esthétique de la flamme créatrice thématisée dans Alcools» (43)

La plus grande partie de «Calligrammes» dans tous ses états est consacrée aux poèmes proprement dits. Claude Debon nous offre, pour la première fois, de suivre toutes les étapes de la naissance de Calligrammes, et réunit environ quatre cents manuscrits et documents dont certaines éditions originales jamais encore reproduites. Pour chaque poème inclus dans ce dossier très exhaustif, Claude Debon suit un plan détaillé : elle retrace les étapes de sa construction avec une reproduction des différentes épreuves connues, accompagnées de longues notes, d'un commentaire et d'une bibliographie. Comme le dossier d'Alcools publié par Michel Décaudin en 1960, cet important dossier critique est un outil précieux pour les chercheurs et les étudiants. Projet ambitieux, «Calligrammes» dans tous ses états comble un vide, et contribue à faire connaître et apprécier le «mal aimé» des recueils apollinariens.

Nous laisserons le mot de la fin à Apollinaire : «Tel qu'il est, livre de guerre, il a de la vie et touchera plus qu'Alcools, je crois, si la fortune sourit à ma réputation poétique» (10).

Catherine Moore

Calligrammes dans tous ses états



Metallic_bullet  Touret, Michèle. L'Étrange victoire. Archives du Ministère de la guerre et témoignages inédits. Paris, Textuel, 2008.

Parmi les nombreuses publications sur la Grande Guerre évoquant Apollinaire, Michèle Touret apporte sa contribution littéraire à ce livre d'histoire. Évocation de divers écrivains, dont Apollinaire avec, notamment, un fac-similé du manuscrit du poème Le Départ.



Metallic_bullet  Read, Peter. Picasso and Apollinaire: The Persistence of Memory. The University of California Press. 2008. ISBN: 978-0-520-24361-3

Peter Read is Professor of French at the University of Kent, Canterbury, England. He is the translator of Apollinaire's The Cubist Painters (UC Press) and the author of Picasso et Apollinaire: Les métamorphoses de la mémoire, which he has extensively revised for this English-language edtion.
http://go.ucpress.edu/Read

Pablo Picasso, the inventor of Cubism, and Guillaume Apollinaire, the inventor of Surrealism, met in 1905, forged a close friendship, and between them laid the foundations of modernism in twentieth-century art and literature. Apollinaire's death in the 1918 flu epidemic did not diminish his importance to Picasso, who continued to draw on the poet for inspiration until his own death in 1973. Picasso and Apollinaire is a lively and impeccably researched examination of the creative interaction and fraternal complicity between the artist and the poet, as reflected in such works as Picasso's polymorphous portraits of Apollinaire, his 1907 drawings for Apollinaire's Bestiary poems, and the self-portrait he drew on the night the poet died. Peter Read delves into unpublished archive documents to show that many of Picasso's subsequent drawings, paintings, and sculptures were shaped by his response to the poet's most lyrical and uninhibited writing. Along with an authoritative discussion of Apollinaire's best poetry, prose, and critical writing, the book opens unexpected pathways through Picasso's career - his early exhibitions in Paris, the fierce iron reliquary Woman in a Garden, his commemorative, semi-abstract painting The Kitchen, his monument to Apollinaire in Saint-Germain-des-Prés - and throws new light on the cultural and political context in which these works were produced.

"This is a remarkable account of one of the most fascinating and fruitful artistic friendships of the twentieth century. Peter Read writes with great knowledge and sympathy about the complex ways in which Apollinaire and Picasso provoked and inspired each other, and how Apollinaire's presence continued to resonate in Picasso's work long after the poet's death in 1918. Carefully researched and gracefully written, this book will satisfy the general reader as well as the specialist: it is both deeply informative and a pleasure to read." Jack Flam, author of Matisse: The Man and His Art, 1869-1918

"Full of scintillating historical detail and written with a vivid sense of the cultural scene in which Picasso and Apollinaire formed their friendship, this brilliant book is a must for anyone who wants to understand the dialogue between poetry and the visual arts in modernity. Read constructs an original path through the most important years of Picasso's career, and also provides us with a profound glimpse of the artist's many memorial gestures to his lost friend, including the fascinating story of the eventual inauguration of a sculptural monument in honor of the poet, its disappearance and reappearance." Neil Cox, author of Cubism

"Picasso and Apollinaire were the founding fathers of the modern movement: virtually every innovation in modern art and literature can be traced to them. Using his unrivaled knowledge of French poetry, literature, and art criticism, Peter Read explores the friendship that bound these two giants together. His brilliant and revelatory book is written with a lightness of touch that belies more than twenty years of painstaking research." Patrick Elliott, author of Picasso on Paper




Fongaro couverture

Metallic_bullet  Fongaro, Antoine. Culture et sexualité dans la poésie d'Apollinaire, Paris: Honoré Champion, 2008, 272 p., relié, ISBN 978-2-7453-11707-0. 75 €.

Le volume rassemble les études, comptes rendus et notes publiés par Antoine Fongaro, depuis près de quarante ans, dans la série Guillaume Apollinaire chez Minard, dans le bulletin international d'études apollinariennes Que vlo-ve ? et dans la revue italienne Studi francesi. La préface, la postface et les annotations renforcent la cohérence de ce recueil, placé sous le double thème fédérateur de la culture et de la sexualité. La méthode défendue par le chercheur se fonde sur une lecture littérale, explicative, cherchant à reconstituer la combinatoire mentale qui noue la culture du poète, et plus précisément ses lectures, à son expérience personnelle. En se tenant au plus près des textes, l'interprétation entend ainsi éviter plusieurs écueils : l'inféodation à la théorie, les préjugés personnels et collectifs, et les mirages de l'imagination.

Sur ces bases, l'auteur souligne la fonction capitale du masque chez un poète dont l'érudition superficielle, voire spectaculaire, camoufle la solide culture, et la franche gaîté gauloise une sexualité douloureuse et problématique. À partir d'analyses aussi minutieuses qu'érudites, Antoine Fongaro cherche à dévoiler, autant qu'il est possible, ce qui se cache et se dérobe dans la poésie puissamment suggestive d'Apollinaire.

Mettant à la disposition du lecteur un ensemble d'essais jusqu'alors dispersés dans des publications éparses, le livre intéresse à plus d'un titre. Il éclaire les réseaux thématiques et symboliques, les réminiscences littéraires et le fonctionnement de nombreux vers ou poèmes d'Apollinaire (voir, par exemple, les analyses des « Sept Épées »). Il permet au lecteur de mieux saisir l'esprit et la démarche d'un chercheur pour qui la tiédeur consensuelle n'est pas une vertu interprétative. Antoine Fongaro s'est en effet livré à plusieurs passes d'armes avec d'autres exégètes d'Apollinaire. Exprimant ses divergences avec le linguiste Jean-Claude Chevalier en 1965, le critique refuse la méthode structuraliste. En 1984, à propos du livre Guillaume Apollinaire après Alcools (t. I. Calligrammes, le poète et la guerre, Minard, 1981), il croise le fer avec Claude Debon sur le nombre et la valeur des poèmes de guerre de Calligrammes. Le point de vue des deux chercheurs et leur polémique se fondent sur une perception de la Grande Guerre typique des années 1980, que l'historiographie générale du conflit permet d'appréhender. C'est donc tout un pan de l'histoire des études apollinariennes, et plus largement littéraires, que ce livre nous invite à considérer pour nourrir nos questionnements actuels.

L. C.





bouton_indexIndex

Baroque_rule

Biographies, documents iconographiques

Adéma, Pierre Marcel. Guillaume Apollinaire. Paris: La Table Ronde, 1968.

Apollinaire à Stavelot, textes réunis par Claude Debon et Michel Décaudin, Éditions Yellow Now, 1999

BENVENUTO, Alex. La Côte d'Azur d'Apollinaire 1887 à 1914, Éditions Serre, Nice, 2003, 111 p.

La Bibliothèque de Guillaume Apollinaire, éd. G. Boudar & M. Décaudin, vol 1 : livres, Paris, Éditions du CNRS, 1983.

Catalogue de la bibliothèque de Guillaume Apollinaire II. Etablie par Gilbert Boudar, avec la collaboration de Pierre Caizergues. Paris : Edition du Centre national de la recherche scientifique, 1987.

DECAUDIN, Michel et CAMPA, Laurence. Passion Apollinaire, Les Editions Textuel, 2004. 192p. (ISBN: 2-84597-119-2)

Décaudin, Michel. Guillaume Apollinaire. Paris: Librairie Séguier, 1986.

Je voudrais, fille de l'Amblève, t'aimer un jour. Promenade à Stavelot en compagnie de Guillaume Apollinaire. Texte : Patrice Lefebvre, Photographies : Pierre-Alexandre Massotte, Office du Tourisme de la Commune de Stavelot, septembre 2005.

Les Elfes de l'Amblève, n°2, «Entre avenir et souvenir», Bulletin de l'Association Internationale des Amis de Guillaume Apollinaire, Stavelot, février 2006.


bouton_indexIndex

Baroque_rule

Anthologies et varia

CARRE Dominique. Guillaume Apollinaire 1880-1914, collection «Voix», Éditions de La Martinière / Éditions Xavier Barral, 2004, 64 p.

Pajak, Frédéric. Le Chagrin d'amour. Paris: PUF, 2000 (un album de dessins sur la vie d'Apollinaire, avec citations de lettres, poèmes).


bouton_indexIndex

Baroque_rule

Sur Alcools

Alexandre, Didier. Guillaume Apollinaire: Alcools. Paris: Presses Universitaires de France, 1994.

Chevalier, Jean-Claude. Alcools d'Apollinaire: Essai d'analyse des formes poétiques. Paris: Minard, 1970.

Décaudin, Michel. Le Dossier d'Alcools. Genève: Droz, 1996, nouvelle édition

----------. Alcools de Guillaume Apollinaire. Foliothèque Gallimard, 1993.

Scepi, H. Alcools de Guillaume Apollinaire. Coll. Texte et dossier, La Bibliothèque Gallimard, 1999.
Parcours de lecture destiné aux lycéens.


bouton_indexIndex

Baroque_rule

Apollinaire de 1914 à 1918

Apollinaire au feu, catalogue de l'exposition temporaire, Historial de la Grande Guerre (25 février - 25 septembre 2005). Sous la direction de L. Campa, Régie des Musées Nationaux / Historial, 2005

Poèmes à Lou de G. Apollinaire, commentaire de L. Campa, Gallimard, Foliothèque, 2005

L'Écriture en guerre de Guillaume Apollinaire, édition scientifique établie par Claude Debon, Actes du colloque de Stavelot, septembre 2005. 238p. (ISBN: 2-916608-00-1)

Touret, Michèle. L'Étrange victoire. Archives du Ministère de la guerre et témoignages inédits. Paris, Textuel, 2008.


bouton_indexIndex

Baroque_rule

Sur Calligrammes et les calligrammes

Debon (Tournadre), Claude. Apollinaire après Alcools. Paris: Minard, 1981.

DEBON Claude. Claude Debon commente Calligrammes de Guillaume Apollinaire, Editions Gallimard, Foliothèque, 2004. 248p. (ISBN 2-07-042485-5)

DEBON, Claude. Calligrammes dans tous ses états. Calliopées, 2008.

Daniel Grojnowski, éditeur. Et moi aussi je suis peintre, Le Temps qu'il fait, 2006.

Longree, Georges. L'Expérience idéo-calligrammique d'Apollinaire. Paris: Touzot, 1985.

Marzouki, Samir, éditeur. Calligrammes de Guillaume Apollinaire ou la poésie moderne, Université de Tunis, Publications de l'ENS, 2005.

Sacks-Galey, Penelope. Calligrammes ou l’écriture figurée. Minard, 1988.

Schleifenbaum Ingrid. Apollinaire «Ondes», Exemplarische Einzelinterpretationen zu Calligrammes. Bonn: Bouvier Verlag, «Abhandlungen zur Kunst, Musik und Literaturwissenschaft, Bd 132», 1972.


bouton_indexIndex

Baroque_rule

Études

Amorim, Silvana Vieira da Silva. Guillaume Apollinaire: fàbula e lirica. São Paulo, Editora UNESP, 2003. 246p. (ISBN 85-7139-445-8)

Bates, Scott. Guillaume Apollinaire. Revised Edition. New York: Twayne Publishers Inc., 1989.

Berry, David. The Creative Vision of Guillaume Apollinaire: A Study of Imagination. Saratoga:Amma Libri, 1982.

Billy, André. Apollinaire. Paris: Seghers, 1970.

Bohn, Willard. Apollinaire et l'homme sans visage. Roma: Bulzoni, 1984.

-----------. Apollinaire, Visual Poetry and Art Criticism. Lewisburg: Bucknell University Press, 1993.

----------. Apollinaire and the International Avant-Garde. State University of New York Press, 1997.

Boisson, Madeleine. Apollinaire et les mythologies antiques. Paris: Nizet,1989.

Boschetti, Anna. La Poésie Partout - Apollinaire, homme-époque (1898-1918) Éditions du Seuil, 2001

Bruera, Franca. Apollinaire & C.: Ungaretti, Savinio, Sanguineti. Roma: Bulzoni,1991.

Brumann, Ina Maria. Apollinaire und die deutsche Avantgarde. Hamburg: R. Kramer,1988.

Brunel, Pierre. Apollinaire entre deux mondes. Mythocritique II. Paris: PUF écriture, 1997.

Burgos, Jean. Pour une Poétique de l’imaginaire. Paris: Seuil, 1982.

Burgos, Jean, Debon, Claude, et Michel Décaudin. Apollinaire, en somme. Paris: Editions Champion, Collection Littérature de notre siècle numéro 7, 1998.

BURGOS, Jean. Apollinaire et L'Enchanteur pourrissant: Genèse d'une poétique. Calliopées, 2009. ISBN: 978-2-916608-17-4

Campa, Laurence. L'Esthétique d'Apollinaire. Paris: Editions Sedes, 1996.

--------------------, Apollinaire critique littéraire, Paris, Honoré Champion, «Littérature de notre siècle» 19, 2002.

CAMPA, Laurence. Apollinaire: La poésie perpétuelle. Découvertes Gallimard, 2009. ISBN: 978-2-07-034906-7

Clancier, Anne. Guillaume Apollinaire, Les incertitudes de l'identité, L'Harmattan, 2006.

Caizergues, Pierre. Apollinaire journaliste. Paris : Lettres modernes, 1981.

Cornacchia, Francesco. La Casa francese di Alberto Savinio Edizioni B.A. Graphis, 1998.

Cornille, Jean-Louis. Apollinaire et Cie. Villeneuve d'Ascq: Presses universitaires du Septentrion, 2000 (lecture lacanienne).

Couffignal, Robert. Apollinaire. Tuscaloosa: The University of Alabama Press, 1975.

----------------------, L'Inspiration biblique dans l'œuvre de Guillaume Apollinaire, Paris, Minard, 1966.

Dario, Maria. André Salmon - Alle origini della modernità poetica Venezia: Istituto Veneto Di Scienze, Lettere Ed Arti, 2001

Davies, Margaret. Apollinaire. Edinburgh-London: Oliver and Boyd, 1964.

Debon, Claude.. Apollinaire et les critiques de notre temps. Paris: Garnier, 1971.

Décaudin, Michel. Apollinaire. Librairie Générale Française, 2002

Delbreil, Daniel. Apollinaire et ses récits. Préf. G. Dottoli et S. Zoppi. Schena-Didier Erudition, 1999. (thèse d'état)

Durry, Marie-Jeanne. Guillaume Apollinaire, Alcools. 3 vols. Paris: Société d'Edition de l'Enseignement Supérieur, 1956-1964.

Fongaro, Antoine. Apollinaire poète: exégèses et discussions, 1957-1987. Toulouse: Presses Universitaires du Mirail-Toulouse, 1987.

Fongaro, Antoine. Culture et sexualité dans la poésie d'Apollinaire, Paris: Honoré Champion, 2008, 272 p., relié, ISBN 978-2-7453-11707-0.

Froehlicher, Peter. «Le Brasier» d'Apollinaire: lecture sémiotique. Paris: Lettres modernes, 1983.

Greet, Anne Hyde. Apollinaire et le livre du peintre. Paris: Lettres modernes, 1977.

Grimm, Jurgen. Guillaume Apollinaire. München: Verlag C.H. Beck, 1993.

Hoy, Peter. Guillaume Apollinaire: œuvres et critique, 1977-1981. Paris: Lettres Modernes, 1985.

Hubert, Etienne-Alain. Circonstances de la poésie-Reverdy, Apollinaire, surréalisme. Paris, Klincksieck, 2000

Jacaret, Gilberte. La dialectique de l'ironie et du lyrisme dans Alcools et Calligrammes de G. Apollinaire, 1984.

Jauss, Hans R. Die Epochenschwelle von 1912, Guillaume Apollinaire : «Zone» und «Lundi rue Christine». Heidelberg: Winter Verlag, 1986.

Jones, Gilbert. Apollinaire, la poésie de guerre: voyage d'aventure pour poète et lecteur. Genève: Slatkine, 1990.

Lautenbach, Fritz. «Die Sieben Schwerter» Apollinaires. Göttingen:Verlag Konrad Packnicke, 1983.

Lecherbonnier, Bernard. Apollinaire: Alcools. Paris: Nathan, 1983.

Lentengre, Marie-Louise. Apollinaire et le nouveau Lyrisme. Modène: Mucchi editore, 1984. Nouvelle édition revue et augmentée, Jean Michel Place, 1996.

Little, Roger. Guillaume Apollinaire. University of London: The Athlone Press, 1976.

Mackworth, Cecily. Guillaume Apollinaire and the Cubist Life. New York: Horizon Press, 1963.

Mathews, Timothy. Reading Apollinaire. Theory of Poetic Language. Manchester: Manchester University Press, 1987.

Meter, Helmut. Apollinaire und der Futurismus, die thematischen Grundprobleme «Zivilationsverständnis» und «Introspektion» in der Lyrik der italianischen Futuristen und Guillaume Apollinaire. Rheinfelden: Schäuble Verlag, 1977 (Schäuble-Reihe Romanistik 7).

Morhange-Begue, Claude. Alcools (1913), Apollinaire. 1993.

Moore, Catherine. Apollinaire en 1908: La Poétique de l'enchantement. Paris: Minard, 1995.

Neumann, Volker. Die Zeit bei Guillaume Apollinaire. München: Wilhelm Fink Verlag, 1972.

Oster, Daniel. Guillaume Apollinaire. Paris: Seghers, 1975.

Phalèse, Hubert de. Quintessence d'Alcools. Le recueil d'Apollinaire à travers les nouvelles technologies. Paris: Nizet, 1996.

Pia, Pascal. Apollinaire par lui-même. Paris: Seuil, 1954.

Quast Antje. Das Neue und die Revolte, Schlüsselbegriffe der Avantgarde bei Guillaume Apollinaire und Carl Einstein. Bonn: Hillen Romanistischer Verlag, 1994 (Abhandlungen zur Sprache und Literatur Bd. 67).

Read, Peter. Picasso et Apollinaire. Paris: Jean-Michel Place, 1995.

Read, Peter. Apollinaire et Les Mamelles de Tirésias. La Revanche d'Eros. Rennes: Presses Universitaires de Rennes, 2000 (somptueusement illustré sur papier ivoire, 120FF).

Read, Peter. Picasso and Apollinaire: The Persistence of Memory. The University of California Press. 2008. ISBN: 978-0-520-24361-3

Renaud, Philippe. Lecture d'Apollinaire. Lausanne: Editions l'Age d'Homme, 1969.

Richter, Mario. Apollinaire: il rinnovamento della scrittura poetica all'inizio del Novecento. 1990.

Richter, Mario. La formazione francese di Ardengo Soffici 1900-1914 Pentalinea Edizioni, Prato, 2000 (Ristampa anastatica, con aggiunta di quattro tavole a colori).

Roessler Kurt. Guillaume Apollinaire im Rheinland (1901-1902). Bornheim: Verlag K. Roessler, 1995.

Roessler Kurt. Ouvrages sur Apollinaire en Allemagne édités par Kurt Roessler:

Samaltanos, Katia. Apollinaire. Catalyst for Primitivism, Picabia and Duchamp. Ann Arbor: UMI Research Press, 1984.

Schumacher, Claude. Alfred Jarry and Guillaume Apollinaire. New York: Crove Press, 1985.

Steegmuller, F. Apollinaire, Poet among Painters. London, 1963.

Wijk, Margareth. Guillaume Apollinaire et l'esprit nouveau. Lund: CW Gleerup, 1982.

Woltermann Wilhelm. Guillaume Apollinaire und die Stadt. Frankfurt am Main: Verlag Peter Lang, 1997 «Europäische Hochschulschriften XIII, Bd. 218».

Zoppi, Sergio. Apollinaire teorico. Napoli: Edizioni Scientifiche Italiane, 1970.



bouton_indexIndex

Baroque_rule

Ouvrages collectifs

(par date de parution)

Du Monde européen à l'univers des mythes. Actes du colloque de Stavelot. 1968. Paris: Minard, 1970.

Apollinaire inventeur de langages. Actes du colloque de Stavelot. 1970. Paris: Minard, 1973.

Regards sur Apollinaire conteur. Actes du colloque de Stavelot. 1973. Paris: Minard, 1975.

Apollinaire. Actes de la journée Apollinaire. 1981. Fribourg, Suisse: Editions universitaires, 1983.

Apollinaire e l'avanguardia. Manifesto del convegno tenuto a Roma. Novembre 1980. Paris: Nizet, 1984.

Apollinaire en 1918. Actes du colloque de Stavelot. 1986. Paris: Méridiens Klincksieck, 1988.

Amis européens d'Apollinaire, actes du colloque de Stavelot (1993). Paris: Presses de la Sorbonne nouvelle, 1995.

Guillaume Apollinaire. Alcools. «Littératures contemporaines 2». Paris: Klincksieck, 1996.

Guillaume Apollinaire devant les avant-gardes européennes, actes du colloque de Stavelot (1995). Roma: Bulzoni, «Quaderni del novecento francese» 17, 1997.

Actes du Colloque de Tunis (avril 1998): Apollinaire au carrefour des cultures, sous la dir. de Samir Marzouki. Presses de l'Université de Tunis, Avril 1999.

Apollinaire et le portrait, actes du 18e colloque de Stavelot (1-3 septembre 1999), Guillaume Apollinaire 21. Paris: Lettres Modernes, Minard, 2001.

Apollinaire à livre ouvert, actes du colloque de Prague (2002). Prague: Université Charles de Prague, 2004.

Marzouki, Samir, éditeur. " Calligrammes " de Guillaume Apollinaire ou la poésie moderne, Université de Tunis, Publications de l'ENS, 2005

Apollinaire et les rires 1900. Édition établie par Claude Debon. Calliopées, 2011. ISBN: 978-2-916608-16-7

Le Flâneur des deux rives, bulletin d'études apollinariennes, rédacteur en chef P.-M. Adéma, n° 1 mars 1954 - n° 7-8 sept.-déc. 1955.

Revue des Lettres Modernes. Série Guillaume Apollinaire (articles, actes du colloque de Stavelot, etc.). Directeur Michel Décaudin puis Jean Burgos. Paris: Lettres modernes, Minard. Depuis 1962 ; 22 numéros parus à ce jour.

Archives de la revue Que Vlo-Ve?

Apollinaire, Paris, Calliopées, n° 1, mars 2007 (2 numéros par an)


bouton_indexIndex

Baroque_rule

Copyright 1998 - 2013 Catherine Moore, Laurence Campa, Mark Moore
Le site officiel Guillaume Apollinaire a un but essentiellement pédagogique. Il s’adresse aux professeurs de français, à leurs étudiants et aux amateurs de poésie. Tous les droits (iconographie, textes) sont réservés.