Association Internationale des Amis de

Guillaume Apollinaire

Le nouveau musée Guillaume Apollinaire à l'Abbaye de Stavelot dans les Ardennes belges.

Devenez membre de l’Association des Amis de Guillaume Apollinaire.

Annonces de l'AIAGA

1899 Centenaire du séjour de Guillaume Apollinaire à Stavelot 1999


Forumbouton_retourbouton_accueilAccueil   bouton_prochain Rencontrez les auteurs du site

Baroque_rule

Musée Guillaume Apollinaire

ancienne Abbaye - 4970 STAVELOT
080/86.27.06

Pourquoi ce musée à Stavelot?

Avant Stavelot

Le futur poète naquit à Rome "de parents inconnus" le 26 août 1880. Le 2 novembre, sa mère, la comtesse slave Olga-Angelica de Kostrowitsky, personne frivole et fantasque, le fit inscrire chez un notaire en lui donnant divers prénoms, dont Guillaume et Apollinaire. En 1882, elle eut un second fils, Albert, né du même père. Longtemps ignoré, celui-ci ne fut probablement identifié que septante ans plus tard, par P. Marcel Adéma, comme étant le comte Francesco Flugi d’Aspremont, ancien capitaine de Ferdinand II, roi des Deux-Siciles. Son frère, dom Romari Flugi d’Aspremont abbé "in nullius" de Monaco, et la famille exigèrent la fin de la liaison entre l’officier sans solde et Angelica. Celle-ci, après avoir vécu à Rome et à Bologne, notamment, s’installe à Monaco avec ses enfants. C’est de là qu’en 1899 elle part vers Paris, accompagnée d’un nouveau protecteur, l’alsacien Jules Weil, et que, en juin de la même année, le quatuor gagne nos Ardennes.

Stavelot

Tandis que la mère, installée à Spa, tente vainement d’entrer au casino pour s’y refaire une fortune, Jules Weil amène ses pseudo-neveux à la pension Constant-Lekeu, rue Neuve 12, où il les abandonne bientôt sans aucun moyen. C’est pourquoi, à l’aube du 5 octobre 1899, ils durent quitter furtivement cette maison après une saison qui avait laissé sur le poète, curieux de tout, une forte impression. C’est chez nous qu’il rencontra sa première grande inspiratrice, Maria Dubois, aussi jolie que spirituelle et qu’il connut tant de paysages nouveaux, d’images étonnantes et de visages inoubliables qui, très longtemps après parfois, seront pour lui autant de sources d’inspiration pour maintes oeuvres.

Ainsi, Apollinaire reste le chantre le plus célèbre de l’Ardenne stavelotaine et c’est pourquoi celle-ci, en 1935 déjà, lui consacre un mémorial et un monument symbolique. C’est pourquoi en 1953, au lieu même de son séjour, parmi de vieux camarades qu’il avait fréquentés, est constituée une association. Après avoir créé le musée Apollinaire, elle obtient qu’une allée de la ville porte le nom du poète, publie divers écrits à sa gloire, organise diverses manifestations et réunions culturelles.

Le Musée Apollinaire

Historique du musée

Inauguré le 14 juin 1954 et placé sous le patronage de l’Académie Royale et de l’Ambassade de France, le musée consacré à Apollinaire, ses amis et son époque a d’abord été doté par Jacqueline Apollinaire et Jeanne-Yves Blanc. Elles ont été suivies par beaucoup d’autres donateurs.

A son inauguration le 14 juin 1954, le musée est installé dans une salle de l’ancienne Pension Constant. Il connaît un rapide développement grâce à ses fondateurs, Armand Huysmans et Camille Deleclos. Il est alors installé à l’Hôtel de Ville où il se fixe, dans sa situation actuelle, en 1986, et prochainement intégré dans un Centre d’Interprétation modernisé.

Le musée a été fermé pendant plusieurs années. Il est maintenant rouvert, sous une autre forme, parmi les musées rassemblés dans l'Abbaye de Stavelot. Son inauguration officielle a eu lieu de 5 avril 2002.

Un musée ouvert au public

On trouve dans ce nouveau musée une salle consacrée à la vie d'Apollinaire et aux témoignages de ses contemporains, ainsi que deux salons de lecture où des exemplaires de ses œuvres sont en libre accès. Y sont exposées une sélection d'ouvrages précieux et des œuvres picturales ou sculpturales (Zadkine) d'artistes amis d'Apollinaire.

Le musée ouvert aux chercheurs

Riche de centaines de livres d’Apollinaire dans de nombreuses éditions (dont beaucoup originales), d’études concernant le poète, de revues d’époque, de manuscrits originaux, le fond du musée constitue un centre de documentation unique sur le poète. L’accès à ces données est possible toute l’année sur simple demande à la Bibliothèque Communale, tél 00-32-80-862325.

Certains manuscrits, certaines gravures sont préservés en dehors du musée, pour des raisons de conservation d’abord (nombreux documents en papier), mais aussi pour protéger des documents uniques. Des reproductions peuvent en être consultées sur demande.

Apollinaire dans la région de Stavelot

Apollinaire à Stavelot, c’est aussi la découverte d’une région. Le poète a séjourné à la Pension Constant, aujourd’hui Hôtel du Mal-Aimé. Non loin de Stavelot, le monument érigé en son honneur en 1935 attend toujours le visiteur. Les fagnes qui l’ont tant inspiré ne sont qu’à quelques kilomètres... Les exemples sont nombreux.

 


Index

Baroque_rule

Association Internationale des Amis

de Guillaume Apollinaire

En novembre 1953, Armand Huysmans, architecte et peintre d'origine bruxelloise, venu habiter Stavelot après la deuxième guerre mondiale, et Camille Deleclos, écrivain et journaliste originaire de Stavelot, créèrent l'Association des Amis d'Apollinaire. Camille Deleclos en fut le premier président et Armand Huysmans le premier conservateur du musée.

Siège social

Musée Guillaume Apollinaire
Cour de l'Hôtel de Ville 1
B-4970 Stavelot
Belgique

Membres de l'Association

Président: Gérald PURNELLE

Vice-Présidente: Mme Claude DEBON

Vice-Président: Mme Francine JACQUES

Présidente d'honneur: Mme Elisabeth PHILIPPART-BOCK

Secrétaire: Fanchon DAEMERS

Trésorier : Jacques CAUMIANT


Pour tout renseignement au sujet de l'association, contactez:

Secrétariat de l'A.I.A.G.A.
Fanchon Daemers
Bd des Anglais ,14
B-4900 Spa
Belgique

Tél: 00 32 (0) 479 329 600
courriel: aiaga.secretariat@gmail.com


Infos documentaires

Sur rendez-vous, consultation des ouvrages du fonds Apollinaire de l'A.I.A.G.A.

Gilbert DETHIER
Rue du Châtelet 2
B-4970 Stavelot
Belgique

GSM: 00 32 (0) 477 40 16 35
courriel: aiaga.secretariat@gmail.com

Comment adhérer

Deux formules d'adhésion :

La revue Apollinaire a été créée en 2007 ; elle est publiée par les éditions Calliopées et animée par les meilleurs spécialistes universitaires d'Apollinaire ; elle est déjà riche de 8 numéros. Cf. la page :

www.calliopees.fr/calliopees/revues/revueapollinaire.html

Le montant de l'abonnement normal pour 2 numéros par an est de 35 euros ; l'abonnement à taux réduit couplé à l'adhésion est à 38 euros, soit une réduction de 7 euros sur l'abonnement. (Les frais de port en sus se montent à 5 € pour la France, 8,8 € pour l'Union européenne et la Suisse, 11,8 € pour les autres pays.)

Dans les deux cas, être membre de l'Association donnera droit à des réductions sur les activités payantes organisées par l'AIAGA (conférences, spectacles, etc.).

Si vous êtes déjà abonné à la revue, il vous suffit de changer de formule : pour 3 euros de plus, vous devenez adhérent à l'Association et contribuez ainsi à valoriser le souvenir du poète.

Formules de paiement :

Numéro de compte de l'AIAGA : Association Guillaume Apollinaire / ING Belgium 363-0488836-93. - IBAN : BE98 3630 4888 3693 / BIC : BBRUBEBB

Chèque à l'ordre des Éditions Calliopées, 80, av. Jean-Jaurès, 92140 Clamart, France

Virement à Calliopées : au compte 146-245480-01 - Issy-les-Moulineaux - IBAN : FR7618206001881462454800117 - BIC AGRIFRPP882 -
Mme Sylvie Tournadre, Éditions Calliopées,
80, av. Jean-Jaurès, 92140 Clamart, France.
Dans les deux cas : mention " Adhésion AIAGA ".

Pour tout renseignement :

Gerald.Purnelle@ulg.ac.be

aiaga.secretariat@gmail.com (Fanchon Daemers, secrétaire de l'AIAGA)

editions@calliopees.fr (Sylvie Tournadre, éditrice)


Index

Baroque_rule

1899 Centenaire du séjour de Guillaume Apollinaire à Stavelot 1999

Achetez le Disque Compact Centième Anniversaire

Cher ami lecteur,

Ainsi que vous le savez maintenant sans aucun doute, notre Association a fêté, durant l'été 1999, le centième anniversaire du séjour de Guillaume Apollinaire à Stavelot.

Nous avons pensé que vous souhaiteriez acquérir un souvenir durable de cet événement, aussi nous vous proposons de commander un C.D. consacré à des textes de Guillaume Apollinaire, consacrés à Stavelot, avec une présentation de François Duysinx, les récitants étant des interprètes amateurs, ayant déjà collaboré à des représentations d'œuvres du poète, et un professionnel, en la personne d'Etienne Tombeux, espoir stavelotain du spectacle.

Les enchaînements musicaux sont dus à un guitariste original, Alain Everts.

L'envoi est possible. Pour tout renseignement concernant le prix unitaire du C.D., consultez l'Association. Puis, remplissez le talon ci-dessous, et effectuez le virement au compte de l'Association: C.G.E.R. 001-1820893-85 avec la mention "C.D. centième anniversaire".


M______________________, habitant rue _____________________,

numéro _______________________, Code postal et ville _____________________,

souhaite _____ X C.D. "Apollinaire chante Stavelot".


À adresser à:

Musée Guillaume Apollinaire
Centre d'Interprétation
Hôtel de Ville de Stavelot
B-4970 (Belgique)
Tél: 00 32 80 86 27 66


Index

Baroque_rule

Copyright 1998 - 2013 Catherine Moore, Mark Moore
Le site officiel Guillaume Apollinaire a un but essentiellement pédagogique. Il s’adresse aux professeurs de français, à leurs étudiants et aux amateurs de poésie. Tous les droits (iconographie, textes) sont réservés.